La Jordanie est un pays du Proche Orient qui m’avait toujours attiré, pouvoir parcourir les vestiges de la cité perdue de Petra dans les montagnes rosées était tout en haut de ma liste des voyages. Pourtant en préparant ce voyage, je me suis rendu compte que la Jordanie compte bien plus de sites passionnants à découvrir que je l’imaginais, au delà de l’ancienne capitale des Nabatéen, nous avons traversé le pays du Sud au Nord en faisant de nombreuses étapes. Après Petra, nous avons flotté dans la Mer Morte, visiter les villes du centre de la Jordanie avant de revenir à Aqaba plonger dans la Mer Rouge et pour finir dormi sous les étoiles dans le désert.

Nous avons adoré ce voyage en Jordanie, parmi un de nos plus beaux voyages. Nous avons été ébloui par les sites naturels et le sens de l’accueil légendaire des bédouins, enfin par la simplicité de voyager dans le pays. Nous sommes partis à la découverte d’un pays niché au coeur d’une région en proie à une situation explosive et pourtant la Jordanie semble comme flotter au dessus des conflits de la région. Le pays ne fait pas beaucoup parler de lui à l’étranger et se développe. Nous n’avons ressenti à aucun moment un sentiment d’insécurité, au contraire.

Etapes de notre voyage en Jordanie:

  • La cité des Nabatéens abandonnée de Pétra
  • Les rivages de la Mer Morte 
  • Les villes du centre de la Jordanie Amman et Madaba
  • Plongée en Mer Rouge à Aqaba
  • Découverte du désert rougeoyant de Wadi Rum 

 

Carte de notre voyage en Jordanie

 

Après une matinée dans l’avion et des procédures COVID compliquées, nous arrivons à Aqaba au Sud de la Jordanie. Premier contact avec ce pays du Proche Orient, nous récupérons la voiture de location et conduisons jusqu’au trésor du pays, raison principale qui a déclenché notre voyage jusqu’ici, la cité perdue des Nabatéens de Pétra. Le site qui fait partie des sept nouvelles merveilles du monde à la hauteur de sa réputation est absolument envoutant.

Pétra mérite deux jours au moins pour en faire le tour principal. Après une magnifique journée hier, nous retournons sur le site archéologique pour prendre de la hauteur et admirer Pétra d’en haut. On finira la soirée avec des guides locaux dans une cave bédouin pour un souvenir inoubliable malgré l’annulation de Pétra by Night. 

Nous rejoignons la Mer Morte en traversant des paysages magnifiques du Sud de la Jordanie. Ce pays n’est pas grand par la taille mais tellement diversifié en paysage. Tellement de paysages grandioses défilent sous nos yeux, des alentours de Petra très minéraux, où les rochers ont des formes originales, la route serpente au milieu de ce décor incroyable, puis vient le désert dans la dépression du Jourdain, enfin c’est le rivage de la Mer Morte au bleu clair et aux berges d’un blanc éblouissant. 

Sur les conseils de Samir, on décide de passer à Amman. En fait la capitale de la Jordanie n’est pas loin et on peut facilement faire l’aller retour bien que l’on soit logé à la Mer Morte. Avant de rejoindre la plus grande ville du pays, on remonte la dépression par la route du Mont Nébo. Cette route traverse des paysages magnifiques, jusqu’à l’endroit présumé où Moïse aurait pointé à son peuple la terre promise avant de poursuivre jusqu’à Amman.

La ville de Madaba en bordure d'Amman est une ville à l'ambiance provinciale très agréable et accessible facilement depuis la capitale ou la Mer Morte. Cette ville est un centre historique majeur pour la chrétienté avec de belles mosaïques à découvrir dans les différentes églises dont une superbe qui représente une carte de la Palestine.

Nous quittons la Mer Morte pour rejoindre une mer bien vivante celle-ci, la mer rouge. Alors que la première ne contient aucune vie, la seconde est réputée pour ses fonds marins exceptionnels. La Jordanie a un accès restreint de quelques dizaines de kilomètres sur cette Mer et on y trouve des spots de plongée réputés. Pour rejoindre Aqaba, on prend la voie rapide qui traverse le désert, en un peu plus de trois heures, on change completement d'environnement.

Dernière étape de notre périple, nous quittons Aqaba et son ambiance balnéaire au bord de la Mer Rouge pour les contrées désertiques du Wadi Rum. Il n’y a que 50km à vol d’oiseau entre les deux mais c’est bien deux mondes différents. Et c’est surement cela la plus belle expérience que l’on garde de la Jordanie, il ne sert à rien de parcourir de grandes distances pour passer d’un environnement à un autre. En une heure de route, fini les poissons et coraux, on arrive au milieu des monts du Wadi Rum rougeoyant qui émergent du sable.