Recueil de mes carnets de voyages

Bienvenue sur mon blog ! Suivez moi en lisant mes carnets de voyage : depuis 2007 j'ai eu la chance de partir en voyage dans de nombreux endroits autour du monde que ce soit en Chine principalement, mais aussi en Asie et ailleurs. Basé en Chine depuis de nombreuses années, c'est avec beaucoup de plaisir que je prends la route et pars à la découverte de nouvelles contrées du pays, j'aime aussi revenir souvent dans des endroits que j'ai beaucoup apprécié pour les voir sous un angle différent. 

Seul, à deux ou en famille et avec des amis, ces voyages ont tous été une belle expérience que je veux garder en mémoire dans ce blog, mais aussi la partager à ceux qui sont à la recherche d'information ou simplement curieux.

 

Derniers articles publiés

Chongqing est une ville qui n’est pas connue hors de Chine ou si peu. Et pourtant, la Chine a prévu d’en faire une des villes qui vont compter dans les années à venir. La ville, accrochées à des collines entre les deux fleuves (dont l’immense fleuve bleu) est un chantier géant avec des forets de grues, dans un brouillard dense et des buildings de plus en plus haut qui rappellent les villes américaines.

Une semaine à Pékin : j'en profite pour retourner à la muraille de Chine, avec comme objectif de partir de Mutianyu et rejoindre Jiankou à pied par la section fermée au tourisme encore sauvage de la muraille. En ce printemps, les arbres autour de la muraille sont tous en fleur et l'image est superbe.

Après quelques heures de repos, notre chauffeur revient nous chercher avec son tricycle à moteur. Nous passons de l'autre coté de la montagne ou est situé le village de Yuanyang Xinjie pour aller à Laohuzui. De ce versant aussi de la montagne, les rizières s'échelonnent sur un dénivelé impressionnant et on n'arrive pas à en voir la fin.

Après en avoir pris plein les yeux à Duoyishu, nous découvrons que les montagnes autour de Yuanyang ont toutes été redessinées par les Hani (minorité éthnique chinoise) avec un dénivelé incroyable, une question nous vient souvent à l'esprit : combien ils étaient pour faire cela ?

Le week-end du 1er Avril était un long week-end en Chine. En effet, le Mardi 5 était férié, c'est la fête de Qingming, équivalent à la Toussaint chrétienne. Nous avons donc pris le chemin de Yuanyang, dans les montagnes proches de la frontière vietnamienne, assister à un spectacle extraordinaire : les rizières en terrasses des Hani.

Lors de notre voyage dans le Jiangxi, nous avons été étonné de nous même, d'avoir autant de difficulté avec le comportement des touristes chinois en général et avec la vision du tourisme et du voyage par les autorités chinoises.

Moment unique, surplomber la vallée de Wuyuan remplie de champs de colza en fleur disposés en terrasses avec des villages blancs parsemés par-ci par-là.

Dans la région du Jiangxi, dans le Sud Est de la Chine, nous partons à la découverte d'une région réputée pour la beauté de ses villages tout blanc et noir entourés de champs de colza en fleur. En petit groupe, nous demandons à un chauffeur de nous y conduire pour le week-en depuis Shanghai.

Avant une semaine de travail dans la région de Pékin, nous sommes retournés sur des sites que nous apprécions particulièrement dans la capitale chinoise et en premier lieu : le temple du paradis et la place Tian An Men.

Hong Kong se révèle la nuit tombée. Lorsque la skyline s'illumine de toutes les couleurs le spectacle depuis la péninsule de Kowloon ou du Victoria Peak est grandiose. S'asseoir et regarder est L'ACTIVITE à faire lors d'un voyage à Hong Kong.

Février étant glacial à Shanghai, nous profitons de rendez-vous dans le Sud de la Chine pour nous planifier un week-end au chaud à Hong Kong dans le Sud Est de la Chine. Plus de 25°C à l'ombre, ça change des pulls, bonnets, écharpes que l'on met tous les jours à Shanghai et l'on profite de la beauté de "la plus belle ville d'Asie" pour vous montrer des photos.

Pour mon stage, je quitte Chengdu direction Zhuhai. Un vol de 2000 kilomètres plus tard, arrivée à Guangzhou, une autre Chine pourtant la même Chine. Il fait chaud, c’est étouffant. Tout est plus cher, les routes sont en bon état et les bus ne klaxonnent pas. Les gens ont la peau plus foncée, oubliés les manteaux épais, tout le monde porte des vêtements d’été.

Canton est la grande ville du Sud de la Chine. Proche de Hong-Kong elle a été la première à bénéficier de la politique d'ouverture à l'économie de marché. La réputation tenace de Canton comme une ville sale et dangereuse est fausse, la région de Canton vise même à devenir la Silicon Valley de Chine.

La minorité hakka est disséminée dans les montagnes du Sud Est de la Chine, entre le Hunan, le Guangdong et le Fujian. Ils ont construit des batiments qui sont des immeubles avant l'ère des villes verticales et la spécificité de leur habitat en forme de cercle a fait croire aux américains qu'il s'agissait de silos nucléaires.

Xiamen n'est pas la plus grande ville du Fujian, mais c'en est la plus brillante. Posée sur une île presque collée au continent, Xiamen est une petite Shanghai. Agréable, bordée de plages et avec un climat tempéré, c'est une ville où il fait bon vivre. Proche de Taiwan, la communauté insulaire est ici très importante, et cette proximité a bénéficié à l'économie de la région.

Suite à ma journée à Jiuzhaigou, je m'accorde du repos. Après la marche physique de la veille, je préfère profiter une dernière fois des paysages montagneux avant de partir pour Songpan. Cette étape n’était pas prévue au programme au début, c’est en passant en bus en direction de Jiuzhaigou que cette ville m’a interpellée. Une ville de garnison de la Chine impériale, carrefour sur la route vers le Tibet.

Cette nuit, la neige est tombée sans interruption. Au réveil, les montagnes qui, la veille étaient teintées de brun et de beige sont maintenant toutes blanches. Il fait froid. Je rejoins les Taiwanais et nous petit déjeunons à coté de l’auberge. Des Jiao Zi de bon matin, ça calle !

Le bus part de Chengdu à 6h40 du matin, il faut 12 heures de route pour parcourir les 400 kilomètres qui séparent Chengdu de Jiuzhaigou. Récit d'un long voyage en bus et découverte du splendide parc national de Jiuzhaigou, un joyau du patrimoine naturel de Chine.

our la dernière semaine d’université, nous partons tous ensemble escalader une montagne sacrée du Taoïsme au Sichuan, Qing Cheng Shan. Situé à 2 heures de bus de Chengdu au Nord, cette montagne semble beaucoup moins impressionnante qu’Emei Shan. En effet, le point culminant s’élève à 2200 mètres, pourtant le temple que l’on va atteindre se trouve sur un sommet à 1600 mètres.

Le Yunnan est une région du Sud Ouest de la Chine. Son environ est unique en Chine à l'Est trois vallées parallèles où coulent les trois grands fleuves d'Asie. Au Sud avec une région tropicale ressemblant à la Birmanie. Kunming, la capitale est réputée en Chine pour son climat, "le printemps toute l'année". Cette région mérite vraiment d'être visitée.

A deux heures au Sud de Chengdu se trouve le plus grand buddha sculpté du monde à Leshan Haut de plus de 70 mètres, il est du même genre que ceux qui avaient été dynamités en Afghanistan sous l'ère des Talibans. Après avoir visité Leshan, nous continuons notre route vers le grandiose massif montagneux de Emeishan.

Hong-Kong a seulement été retrocédée à la République Populaire de Chine en 1997. Pendant 99 ans, la presqu'ile et l'île ont vécu une expérience inédite de fusion orient-occident et le résultat est fantastique. C'est toujours avec grand plaisir que l'on visite cette ville spéciale entre deux mondes.

La ville du premier empereur, Xi'An, est une grande ville d'histoire et capitale d'une région passionnante. La ville en elle même qui est au bout de la route de la soie accueille une population diversifiée aux accents centrasiatiques. La ville a conservé certains sites d'envergures tels que le mur d'enceinte ou la tour de la cloche. Autour de la ville, le massif de Huashan est une destination de premire choix. Mais si Xi'An attire autant de visiteurs c'est pour le site archéologique du premier empereur Qin, vraiment remarquable, unique.

Chengdu est la capitale du Sichuan, grande région du centre-Ouest de la Chine. Le gouvernement a décidé de faire de la ville sa rampe de lancement de projets de développement de l'Ouest chinois. Cela se sent dans la ville avec un fort dynamisme, des travaux titanesques et des forets de grues. La ville est sale, grise, dense, mais son atmosphère sichuanaise est attachante.

Monument symbolisant le mieux l'Empire du Milieu, la Muraille de Chine est vraiment exceptionnel. Ce mur de défense longe le Nord de la Chine sur près de 3500km : de la Mer de Chine au désert de Gobi. Il est donc possible de visiter le grand mur à de nombreux endroits, mais le plus commun est de faire une excursion à la journée depuis Pékin.

Après un si long voyage en train couchette depuis Sanya, la ville la plus au Sud de Chine jusqu'à Pékin, on est impatient de découvrir les trésors de la capitale. Beijing est une ville majestueuse qui se prépare à recevoir les Jeux Olympiques dans 1 an et il y a beaucoup de travaux, le centre ville est composé de petits quartiers de maisons en brique où nous logerons.

Sanya est une station balnéaire située sur l'île de Hainan à l'extrême Sud de la Chine. Cette ville accueille depuis longtemps des touristes russes et depuis quelques années de plus en plus de touristes occidentaux qui sont souvent des expatriés en Chine qui préfèrent rester dans le pays pour leurs vacances. Ici on mèle le style chinois moderne et la station balnéaire à l'occidentale, le résultat on l'aime ou on le déteste.

Si il y a bien un endroit en Chine qui mérite que l'on s'y attarde, c'est Yangshuo. Cette petite bourgade du Guangxi au bord de la rivière est au coeur d'un ensemble de montagnes de karst. L'atmosphère burmeuse, les rizières, les buffles, les chasseurs au cormoran, c'est la Chine telle qu'elle est fanstasmée en Occident. Le mythe rejoint t'il la réalité ?

Les rizières en terrasse de Ping'An sont mondialement connues pour leur dénivelé impressionnant. La parfaite maitrise de la géométrie par les cultivateurs a permis aux Miao de dompter ces montagnes et d'y vivre. Cette minorité non-Han avaient été petit-à-petit repoussé dans les hautes montagnes de la région limitrophes du Guangxi et du Guizhou par les Han. Leurs couleurs et culture est vraiment surprenante ainsi que leur gentillesse.

Si il y a bien un endroit en Chine qui mérite que l'on s'y attarde, c'est Yangshuo. Cette petite bourgade du Guangxi au bord de la rivière est au coeur d'un ensemble de montagnes de karst. L'atmosphère burmeuse, les rizières, les buffles, les chasseurs au cormoran, c'est la Chine telle qu'elle est fanstasmée en Occident. Le mythe rejoint t'il la réalité ?

Village de pécheur qui se situe dans la municipalité de Shanghai, une visite à la journée peut avoir de l’intérêt. Restauré il y a peu, il garde encore un peu de son authenticité bien que l’alignement des boutiques de souvenirs rappellent que ce village est avant tout un attrape touriste.

Suzhou est une ville agréable dans la province du Jiangsu. Marco-Polo l'avait en son temps comparé à Venise pour ses canaux. Les parcs de la ville sont réputés dans toute la Chine. C'est une sortie week-end agréable depuis Shanghai.

Sortie idéale si l'on sature du tourbillon shanghaien, Hangzhou est pourtant une grande ville. Elle est un peu l'équivalent d'Annecy en Chine, avec un lac connu dans toute la Chine, la nature des environs est superbe, une population plus riche que la moyenne. Faire une balade sur le lac pour apprécier la vue sur la skyline de Hangzhou et les temples.

Des villages d’eaux restaurées aux alentours de Shanghai, il est connu comme étant le plus intéressant car le mieux restauré. Effectivement, Zhouzhuang se distingue de Zhoujiajiao par sa taille, bien plus étendu et la diversité des attractions que l’on retrouve ici.

Les ruines de Sambor Prei Kuk sont les vestiges d'un royaume pré Angkorien, le royaume de Chenla, situés à une trentaine de kilomètres au Nord de la ville moderne de Kampong Thom. En route pour Siem Reap nous faisons un détour pour se balader autour des ruines. Etant donné la chronologie des ruines par rapport à Angkor, cela fait une bonne entrée en matière pour découvrir le patrimoine du Cambodge.

Depuis 2008, j'espérais venir un jour à Angkor pour contempler le lever de soleil sur Angkor Wat, regarder dans les yeux les visages mystérieux du Bayon, et me prendre pour Indiana Jones dans le dédale de couloirs du Ta Prohm. Je me suis beaucoup intéressé à cet âge d'or du Sud Est asiatique, son ascension, sa chute et son leg à l'Histoire, cette multitude de vestiges impressionnants. Cet article donne quelques repères historiques avant d'entamer la visite d'Angkor.

Pour cette première matinée à Angkor, je décide de réserver un tuk tuk pour Angkor Wat assister au lever de soleil mythique sur le plus grand de tous les temples. Le cadre est majestueux, et nous sommes nombreux à partager le plus bel endroit, derrière la mare qui permet de superbes reflets du ciel. (Article photo)

Après une journée de route, nous arrivons enfin à Siem Reap. Siem Reap est la ville la plus proche du parc archéologique de Angkor et c'est dans cette ville que l'ultra majorité des touristes logent pour visiter à la journée les temples d'Angkor. La ville en elle-même est très agréable, avec de nombreux hôtels abordables, de nombreux restaurants, des marchés pour faire des achats de souvenirs et une ambiance tranquille ainsi qu'une zone animée, Pub Street, qui porte bien son nom…

Pour rejoindre Siem Reap depuis Phnom Penh, il faut traverser la partie occidentale du Cambodge en direction de la Thaïlande. Nous prenons un taxi à la journée et faisons une étape à mi-chemin à Sambor Prei Kuk. Malgré l'état désastreux de la route, cette étape nous permet d'admirer de superbes paysages de campagne cambodgienne.

Le Wat Phnom est le bâtiment religieux le plus haut de la ville de Phnom Penh, situé sur la seule colline de la ville au Nord du centre. La visite du temple est rapide mais intéressante avec le parc calme autour.