Recueil de mes carnets de voyages

Bienvenue sur mon blog ! Suivez moi en lisant mes carnets de voyage : depuis 2007 j'ai eu la chance de partir en voyage dans de nombreux endroits autour du monde que ce soit en Chine principalement, mais aussi en Asie et ailleurs. Basé en Chine depuis de nombreuses années, c'est avec beaucoup de plaisir que je prends la route et pars à la découverte de nouvelles contrées du pays, j'aime aussi revenir souvent dans des endroits que j'ai beaucoup apprécié pour les voir sous un angle différent. 

Seul, à deux ou en famille et avec des amis, ces voyages ont tous été une belle expérience que je veux garder en mémoire dans ce blog, mais aussi la partager à ceux qui sont à la recherche d'information ou simplement curieux.

 

Derniers articles publiés

On a tous l'impression de tous connaitre Moscou, des milliers de films d'espionnage américains se déroulent souvent chez les méchants soviétiques et nous ont habitué à ses monuments : la Place Rouge, le Kremlin, la cathédrale en forme de bulbes colorés. C'est effectivement impressionnant de mettre le pied dans ce haut lieu du XXe siècle, avec le mausolée de Lénine face à nous.

Alors que nous avons dix jours de vacances en Mai, nous décidons de partir sans vraiment l'avoir prévu à Moscou. En fait, nous voulions partir à Istanbul (oui je sais, rien à voir) mais une offre promotionnelle sur le site de Austrian Airlines nous a fait changer d'avis et de destination. Avant de poser le pied dans un pays inconnu, on porte toujours avec nous nos idées. Pour ma part, j'ai toujours rêvé de visiter Moscou et la Russie en général, ce pays qui joue souvent le rôle de méchant dans les films de Hollywood semble si mystérieux qu'il nous attire, et on a bien envie de voir en vrai tous ces « décors » de films d'espionnage, mais aussi de sentir la puissance de l'Histoire du XXe siècle qui s'est en partie joué ici.

Après ces quelqus semaines passées sur les routes et les côtes d'Australie, qu'avons nous retenu ? Qu'est ce qui nous a vraiment plu ? Quels sont nos déceptions ? Et surtout un avis très partial sur un pays continent et sa culture que nous avons effleuré.

De retour à Sydney de notre périple de 1300 kilomètres depuis que nous avons quitté Melbourne, nous mangeons sur la plage de Bronte Beach puis visitons le bout de la baie de Sydney, à Watson Bay où les vagues de l'Océan Pacifique érodent les falaises. Malheureusement, il ne fait très beau et les vagues sont monstrueuses, bien entendu aucun surfeur n'ose mettre les pieds dans l'eau. Mais sur les falaises qui bordent l'océan, le spectacle est grandiose.

Nous n'avons pas assez vu les dauphins la veille, nous louons donc un kayak pour admirer la baie de plus près en espérant avoir la chance de croiser les dauphins. Malheuresement, nous ne verrons aucun dauphins. Puis nous retournons au parc Booderee pour les très nombreux perroquets qui peuplent les ecalyptus et les kangourous.

Jervis Bay est un endroit que nous avons vraiment apprécié, ici les plages sont superbes (comme dans beaucoup d'endroits dans ce pays) mais la vie sauvage est très accesible au sein du parc naturel de Booderee et dans l'eau. Mais ce qui nous a fait venir ici, ce sont les dauphins qui vivent dans la baie à l'année et donc l'opportunité de les voir de près.

Cette journée devait être initialement consacrée à la découverte du parc naturel classé par l'unesco de Malacoota mais le temps pluvieux nous a fait changer de plan : nous profitons de l'absence de soleil pour rouler directement jusqu'à l'étape suivante : Jervis Bay.

Le point le plus au Sud de l'Australie est une zone protégée appelée Wilson Promontory, ce parc naturel est sur notre route donc nous décidons d'y consacrer une journée. Nous sommes étonnés par la beauté des paysages et surtout des plages immenses au sable si doux qui nous rappellent celles de la côte Est de la Tasmanie Ce n'est pas un hasard, il y a très longtemps on pouvait rejoindre la Tasmanie à pied en passant par le Wilson Promontory.

En milieu d'après midi nous roulons depuis Port Campbell jusqu'à Philip Island, de l'autre côté de Melbourne pour assister à la fameuse parade des pingouins qui se déroule tous les soirs au coucher du soleil sur la plage au bout de l'île. En roulant vite nous arrivons juste à temps pour admirer leur démarche engourdie.

Les photos de cet article proviennent du site http://www.penguins.org.au/

Pour notre deuxième journée sur la great ocean road, nous restons autour du parc naturel de Port Campbell ou se trouve les falaises les plus impressionnantes qui existent. Frappés avec violences par les incessantes vagues de l'océan du Sud, la falaise à la roche molle s'est érodée et a laissé des pics rocheux seuls au milieu des eaux.

La Great Ocean Road est vraiment impressionnante, elle longe la côte de l'océan du Sud entre Melbourne et Portland et le paysage est fantastique. En ce premier jour, nous longeons la côte avec les plages de surf d'abord bien que le temps terrible ne donne pas l'envie de se mouiller. En route, nous faisons un crochet nature à Kennett River pour voir les Koala et les péroquets qui vivent dans la foret.

Nous prenons la route de Melbourne en direction de l'ouest vers Torquay première étape de la great ocean road : capitale internationale du surf, nous découvrons sous la pluie et le vent la fameuse plage de Bells Beach.

Melbourne est la deuxième ville d'Australie, de notre point de vue elle ne rivalise pas avec Sydney et il s'y dégage une ambiance plus industrieuse. La plage de St Kilda ne ressemble ni à Manly ni à Bondi mais le port de St kilda accueille tous les soirs une colonie de pingouins qui ont trouvé refuge face à la skyline de la ville.

La route entre Strahan et Hobart est superbe, on traverse tous les paysages qui caractérisent la nature de Tasmanie. Nous faisons étape au Lac Saint Clair, grand lac au Sud du parc naturel de Craddle Mountain classé par l'UNESCO.

Toute la journée nous voguons dans la baie de macquarie pour en visiter les trésors : la porte du diable par lesquels les bateaux devaient passer pour entrer dans la baie (vraiment pas large), l'île prison et surtout la remontée de la rivière Gordon qui pénètre profondément dans la rainforest classée par l'UNESCO comme patrimoine mondial de l'humanité. Ensuite, nous prenons la route pour rentrer à Hobart, en faisant un petit détour au lac saint clair.

Il fait beau à Strahan ce qui est rare selon les locaux. On en profite pour faire du jetboat avec un objectif amusant : suivre le vieux train à vapeur qui longe une rivière du parc naturel du Sud Ouest de la Tasmanie, protégé par l'UNESCO pour sa rainforest. C'est aussi la fête nationale donc avant nous nous mélons à la fête qui est donnée dans le parc.

Cette journée est consacrée à relier la ville de Strahan sur la côte Ouest de la Tasmanie. C'est un long périple qui nous fait traverser l'île entière d'un bout à l'autre sur des routes sinueuses. Mais avant, nous faisons plusieurs étapes par des fermes qui vendent des fruits et les attractions de la vallée de Tamar, qui ne méritent peut etre pas un détour...

Bay of fires est une immense plage au Nord Est de la Tasmanie, elle s'étend sur 26 kimolètres et nous allons en visiter une petite partie. Au delà de sa longueur, cette plage est réputée pour la blancheur de son sable et les rochers recouverts d'algues qui contrastent avec le turquoise de la mer.

Dans cette journée, nous faisons une pause après la grande marche de la veille à Freycinet. Nous en profitons pour rouler doucement de Bicheno vers St Helens et admirer la beauté du paysage cotier.

Journée dans le parc naturel de Freycinet, indéniablement plus beau trésor de l'île de Tasmanie avec des plages parmi les plus belles du monde et des animaux savages qui peuplent ses forets. La plage de Wineglass Bay est reconnue comme une des dix plus belles du monde. Nous l'avions prévu comme un des grands moments de notre séjour et cela a surpassé nos espérances.

En partant vers Freycinet, nous sommes rattrappés par la nuit. Il est temps de trouver un endroit pour dormir lorsque nous passons devant un superbe camping gratuit face à la plage de la Oyster Bay. La vue est parfaite et la nuit bercée par les vagues...

Après avoir été bien secoué dans le bateau autour de la péninsule de Tasmanie, nous passons l'après midi au calme avec la visite du centre de conservation des diables de Tasmanie. Le diable de Tasmanie est un petit marsupial endémique en voie de disparition son sort préoccupe énormément les tasmaniens qui en ont fait le symbole de leur terre. Sur la photo, vous n'avez surement pas vu le rapport entre cet animal et TAZ le personnage de Bugs Bunny, et pourtant...

Au réveil, le temps est chargé de nuages gris, ce n'est pas le temps idéal pour faire du jetboat dans les eaux froides du Sud de la Tasmanie. Nous allons quand même nous renseigner auprès de la compagnie de jetboat pour participer à l'excursion du jour. Ils nous préviennent que le vent est fort au large mais que l'on va aller voir sur place si on peut y aller ou pas. Cette journée en jetboat restera comme un des meilleurs moments de notre voyage assurément...

Aujourd'hui, c'est le départ pour l'île de Tasmanie. Etat le plus au Sud de toute l'Australie, il est reputé pour sa nature préservée et ses animaux uniques, ses plages sans fin et ses denses forets impénétrables qui couvrent un quart du territoire. Nous prenons un vol de la compagnie Jetstar de Sydney à Hobart, capitale de l'Etat où nous récupérons le van qui nous serviront de moyen de locomotion, hotel et restaurant pendant une semaine.

Après la plage de Bondi, il faut prendre le ferry pour rejoindre l'autre plage iconique de Sydney : Manly Beach. La traversée en bateau de la baie de Sydney est déjà une bonne mise en bouche et permet de voir les symboles de la ville depuis l'eau. Beaucoup moins tape à l'oeil que Bondi, Manly est une plage agréable, avec des surfeurs débutants et des pécheurs.

Sydney est une immense ville qui s'étend du coeur de la baie jusqu'aux bords de l'océan. Le quartier de Bondi, à l'Est de Sydney et au bord de la mer, est réputé pour sa plage, sa piscine et son ambiance Côte d'Azur Australienne. Bondi beach est très touristique. Il n'empeche, l'environnement est splendide et la plage parmi les plus belles que nous allons voir, et la ballade à flanc de falaise en direction de Bronte beach nous en met encore plein les yeux.

Pour les vacances de Nouvel An Chinois, il y a toujours de grands départs des étrangers vivant dans le pays vers des destinations plus chaudes et changer d'air. Nous décidons de profiter d'être à mi chemin entre la France et l'Australie pour faire un séjour au pays des kangourous et des koalas et vivre l'été austral. Après une courte nuit de vol, nous fourrons bien au fond de la valise nos pulls et sortons les claquettes : ça y est nous sommes à Sydney !!

Pour Nouvel An Chinois 2012, nous partons à l'autre bout du monde : en Australie ! Pour ce voyage, nous nous concentrons sur le Sud Est du pays, avec Sydney, Melbourne et la sauvage île de Tasmanie. Un pays magnifique où la nature n'a pas la même mesure ailleurs sur la terre.

Cet été nous sommes partis quelques jours dans une région magnifique et reconnue comme telle, le Vaucluse en Provence. Malgré la redoutée affluence de l’été dans le Sud de la France, comme on est assez éloigné de la côte méditerranéenne, on est donc dans une Provence plus tranquille, qui déroule pourtant des paysages magnifiques, composés de villages de pierre avec toujours en toile de fond, le Mont Ventoux et son sommet blanc.

Alors que la météo annonçait une journée de fin du monde, je me lève avec un temps acceptable. C'est une très bonne surprise qui change un peu mes plans. J’en profite pour enfiler rapidement mon petit déjeuner et pars visiter la zone autonome de Christiana, qui se trouve dans le quartier de Christianshavn, juste la rue à côté de mon appartement.

Arrivé dans l’après-midi de Vendredi, le soleil illumine encore le ciel d’une lumière douce caractéristique des journées d’été au Nord. Pour rejoindre le centre-ville depuis l’aéroport, il suffit de prendre le métro automatique direct (prendre un ticket zone 3 à 36DKK, le métro se trouve tout au bout du terminal de l’aéroport, après les accès pour les voies pour Malmö et la Suède) et descendre à la station la plus proche de mon airb&b dans le quartier de Christianshavn après seulement 15 minutes, c’est là que je commence à me rendre compte que la ville n’est pas très étendue. Le quartier de Christianshavn représente le Copenhague que je m’imaginais, avec des canaux où sont attachés des beaux bateaux, des immeubles de briques, des nombreux vélos attachés sur le trottoir, c’est propre, c’est calme, le cadre est enchanteur.

Pour ce dernier jour, j’ai quelques heures devant moi avant de rejoindre l’aéroport. Il pleut averse (ah bon c'est original), mais la météo prévoit une éclaircie, décidément Amsterdam a un climat particulier.
Je pars en centre ville pour prendre un petit déjeuner très matinal, décalage horaire oblige, puis découvrir refaire un tour en running cette fois tout autour des canaux.

Pour la deuxième journée, la météo n’est toujours pas clémente. La pluie a tapé contre la vitre de la chambre. Je m'habille plus chaudement que la veille, heureusement j'avais emporté avec moi par précaution des vêtements adaptés (t-shirt, colants et coupe vent de running d'hiver, ca se révèlera super pratique, indispensable même pour un voyage en Octobre). Et pourtant le vent va rapidement dégager le ciel une bonne partie de la journée, ce qui va être très agréable, quelle chance de visiter Amsterdam avec un ciel bleu et une belle lumière !

Pour ma première journée à Amsterdam, je décide de descendre du tramway à l’entrée de la vieille ville, au niveau de la Amstel River et de rejoindre le quartiers des canaux. L’Amstel River traverse Amsterdam en son cœur et c’est à partir de ce fleuve que partent en quart de cercle concentriques les quatre canaux principaux de la ville, là où l’on trouve les façades les plus typiques d’Amsterdam.

 

 

Un temps magnifique aujourd'hui nous a permis de vraiment profiter de notre journée avec comme apothéose une croisière en "vaporetto" sur le grand canal et un superbe coucher de soleil sur la lagune. Avec une te

Pour ce long week-end du 11 Novembre, nous partons pour une virée à Venise, une ville qui m'avait toujours attiré. Malgré un temps pas forcément idéal, la relative tranquilité de Venise à cette époque rend la découverte de ce haut lieu du tourisme très agréable. Pendant trois jours, nous nous sommes promenés sans forcément de plan de visite, guidé par nos pas un peu au hasard autour des canaux de la Sérénissime.

Positano est la perle de la côte Amalfitaine, c'est ici que la côte devient la plus spectaculaire avec la parfaite harmonie entre ce village italien et cette nature grandiose, Positano est reconnaissable parmi tous les autres villages, les maisons colorées sont ici accrochées à la falaise jusqu'à quasiment tomber dans la mer couleur cobalt. Sans surprise c'est notre coup de coeur du voyage.

Ravello est le village le plus raffiné de toute la Côte Amalfitaine, situé à 350 mètres sur un balcon rocheux face à la mer, cette géographie atypique est tellement bien mise en valeur par les jardins des villas des anciennes familles nobles qui semblent comme suspendus dans le vide. Ce cadre époustouflant a toujours attiré les voyageurs et les artistes dont Wagner qui subjugé par la villa Rufolo y a imaginé le cadre de son opéra Parsifal. D'ailleurs Ravello lui rend hommage chaque année par un festival de musique réputé. Nous aussi avons vraiment été impressionné par les jardins des deux villas Cimbrone et Rufolo mais aussi par l'ambiance sereine de Ravello.