Voyage en Chine

Nos nombreux voyages dans cet immense pays

Visite de la Muraille de Chine dans "l'enfer" de Badaling

Post 25 August 2013 By In Voyage en Chine

Visite de la Muraille de Chine dans "l'enfer" de Badaling - 5.0 out of 5 based on 1 vote

Pour visiter la Grande Muraille de Chine, l'accès le plus simple depuis Pékin est à Badaling, à 70km environ au Nord Ouest de la ville. C'est aussi reconnu comme l'endroit où il y a le plus de monde qui visite ce monument et fréquemment déconseillé par les guides et sites de voyage pour avoir une belle expérience de la Muraille de Chine. Lors de notre week-end à Pékin, nous avons vérifier cela par nous même et sommes partis pour Badaling. Effectivement pour visiter la muraille à Badaling, il y a pas mal d'arnaques à éviter, il faut être sur ses gardes, et il y a plus de monde qu'à Mutianyu, par contre pour les personnes qui ne veulent pas trop grimper, on a eu la surprise de voir que la muraille était accessible directement depuis le parking, sans ascension, ce qui est aussi agréable et ceci explique surement pourquoi les groupes de touristes choisissent en priorité ce site.

badaling-16

On rejoint Badaling en une heure et demi depuis le centre de Beijing en taxi. Il est aussi possible de prendre un bus très pratique (mais surement bondé avec des files d'attente en serpentin) qui part du deuxième périphérique et arrive devant l'entrée directement. Mais pour des questions de temps et de praticité, si on remplit un taxi, cela reste une solution intéressante, d'autant plus que l'on peut laisser les valises à l'intérieur. L'autoroute pour rejoindre le site est plutôt dangereuse, avec des virages serrés et des camions qui roulent comme d'habitude n'importe comment. Le chauffeur de taxi nous disait que la semaine d'avant il avait emmené des touristes à Badaling et le trajet avait duré 4 heures à cause des bouchons. Quelle chance aujourd'hui seulement quelques ralentissements dus à des petis accidents sur l'autoroute. On traverse deux sections de muraille avant Badaling, qui faisaient partie du système défensif de Beijing, avec le Pass de Juyongguann, qui a l'air d'ailleurs très intéressant à visiter. L'autoroute passe sous la muraille, comme sous un pont. Elle a surement du être détruite puis reconstruite pour laisser passer les voitures. En arrivant à Badaling, on nous dépose à un parking pour ensuite monter dans une navette gratuite. Il y a du monde et les parkings sont déjà tous pleins. Ca commence bien !

badaling-2

Heureusement, il n'y a pas tant de foule, cela reste supportable car la majorité des visiteurs montent en télécabine ou grimpent la muraille par le Nord. Pour être un peu plus au calme on monte par la voie Sud qui est plus clairsemée et on se dit que l'on aura une meilleure vue sur la muraille en face (on voit en petit sur l'image les gens qui montent en face...)

badaling-1

La montée est tranquille (comparé à d'autres sections de la muraille), sauf à deux endroits ou on a vraiment l'impression d'escalader un mur vertical.

badaling-3

badaling-7

badaling-8

Depuis cette section, on a une vue sur l'immense muraille qui serpente entre les cimes des montagnes. A chaque fois que je viens à la Muraille de Chine, je m'interroge sur l'incroyable prouesse technique et humaine que cette construction a nécessité.

badaling-9

badaling-10

Les tours de gardes sont aujourd'hui des refuges pour les visiteurs en mal d'ombre. Il fait chaud en ce milieu de mois d'Aout bien que cela soit supportable, contrairement à Shanghai. Ces tours sont bien conservées, et à partir de ce sommet on pourrait continuer sur une section non restaurée de la Muraille de Chine mais mes compagnons de voyage ne se sentent pas de marcher encore sous le soleil de midi.

badaling-11

Badaling est moins cauchemardesque que ce que j'avais pu imaginer. On arrive à trouver des endroits plutôt calmes, même si sur toutes les photos on voit du monde. Cette section de la Muraille de Chine est très restaurée, et surement moins impressionnante que celle de Mutianyu ou Simatai (voir notamment l'article sur Mutianyu en hiver, qui m'a laissé la plus belle impression ; ainsi que la marche entre Simatai et Jinshanling).

badaling-12

C'est donc une solution de facilité, pour ne pas avoir à trop marcher, avoir tous les restaurants à proximité, et un bus direct pour le centre ville. Mais ce n'est surement pas à Badaling que l'on est le plus ébloui par la Muraille de Chine. 

Toutes les photos de Badaling

Damien

Damien

Passionné de voyage en Asie et de culture chinoise, et vivant entre la France et la Chine, je vous fais partager mes aventures dans ce pays au travers de ce blog.

You have no rights to post comments

You are here: Home Voyage en Chine Visite de la Muraille de Chine dans "l'enfer" de Badaling

Derniers commentaires