Print
Voyage aux Philippines

Aujourd'hui, nous quittons Cebu et sa magnifique province pour l'île voisine de Siquijor. Siquijor est une île paradisiaque des Visayas, les Philippins la connaissent surtout pour son côté traditionnellement mystique, Siquijor n'est pas dédiée au tourisme de masse malgré de nombreux atouts que l'on va découvrir pour cette dernière partie de voyage. On est bien content de ne pas avoir couru vers Boracay pour rester dans la région et découvrir cette île des Visayas. Après une journée entière de transit, nous arrivons enfin à San Juan, dans un hôtel au cadre vraiment fantastique.

Il nous aura falu une longue journée pour rejoindre Siquijor depuis Oslob, dix heures en tout !!! On était bien content de quitter notre hotel tôt, vraiment mauvais jusqu'au bout. Nous prenons le bus sur la route jusqu'au ferry de Lilo'An (là où nous avions plongé la veille), puis le ferry jusqu'à Dumaguete (le même que la veille). Depuis le ferry Cebu-Dumaguete, il faut encore prendre un tricycle jusqu'à un autre port pour prendre le ferry pour Siquijor. Ce qui est pas mal aux Philippines c'est qu'il est possible d'avoir quelqu'un qui viendra vous aider à décharger les valises du ferry pour quelques peso pendant que vous avez déjà le bébé dans les bras, c'est super pratique. De toute façon, ils nous trouvent toujours avant qu'on les cherche... Quand ils nous voient arriver, une femme enceinte, un bébé et moi tout seul pour tout porter, ils savent bien qu'il y a du business à faire, tout le monde y gagne, nous leur donnons quelques peso pour nous aider à sortir la valise du bateau et la poser sur le quai, et cela rend le voyage routard finalement bien faisable. Cela facilite beaucoup les transferts, car on n'a pas arreté de la journée, charger, décharger, monter et descendre du bus, tricycle, du ferry, du bus encore, etc. On arrive finalement à 16h30 à notre hotel (mais beaucoup d'attente à chaque fois, les ports sont bien équipés : cantine et jeux d'enfants à Dumaguete), nous étions parti de Oslob à 8h30, le pire : on voyait l'île juste en face de notre chambre, mais le ferry de SIquijor ne part plus que de Dumaguete donc détout obligatoire..

Notre hôtel a été recommandé par des membres de VF, nous avions prévu de rester sur Siquijor pour un séjour plus long afin de ralentir le rythme et profiter de l'île, des fonds marins et activités sur place. Franchement on a vraiment adoré notre séjour à Siquijor, à tous points de vue. De mysticisme, nous ne verrons point, par contre le soleil a enflammé le ciel tous les soirs, un spectacle qui s'admire avec une St Miguel fraiche, les pieds dans le sable.

siquijor

Le Coco grove hôtel bénéficie d'un cadre exceptionnel, une grande plage de sable blanc avec de grands palmiers.

siquijor

siquijor

siquijor

siquijor

On se trouve face au Tubod marine sanctuary, une réserve sous marine protégée d'une grande richesse interdite à la peche. Que ce soit en snorkeling ou en plongée, c'est un véritable spectacle à quelques mètres de la plage de sable fin.

siquijor

siquijor

siquijor

Un orage se prépare sur la mer, les nuages sont impressionnants.

siquijor

Vue depuis la plage le soir.

siquijor

siquijor

siquijor

Face à nous, l'ile volcanique de Apo Island, où nous passerons une journée à nager avec de bien grosses tortues (article : nager avec les tortues à Apo Island).

siquijor

siquijor

siquijor

Au loin, on aperçoit les montagnes de Negros, souvent cachés par les nuages.

siquijor

Finalement, un séjour vraiment reposant au Coco Grove, on le recommande vraiment à notre tour sur Siquijor.

Quelques infos pratiques :