Print
Voyage en Italie

Pour ce long week-end du 11 Novembre, nous partons pour une virée à Venise, une ville qui m'avait toujours attiré. Malgré un temps pas forcément idéal, la relative tranquilité de Venise à cette époque rend la découverte de ce haut lieu du tourisme très agréable. Pendant trois jours, nous nous sommes promenés sans forcément de plan de visite, guidé par nos pas un peu au hasard autour des canaux de la Sérénissime.

Arrivé la veille au soir, nous décidons de loger dans la ville de Mestre, la ville nouvelle de Venise construite sur le continent et reliée à la lagune par un long pont. A notre avis, c'est un choix idéal étant donné qu'il est vraiment facile de se rendre à Venise depuis Mestre avec le tramway très pratique et dont le ticket est inclus dans le prix de la carte de transport de 3 jours.

Pour le prix d'une chambre sordide à Venise, on peut presque se payer un palace à Mestre ! Et en restant le soir sur Venise, on peut aussi bien profiter de l'atmosphère nocturne de Venise que si on avait logé sur place. Pour ma part, j'ai même particulièrement apprécié cette longue balade depuis l'autre bout de Venise en fin de soirée, si on avait dormi à Venise même, aurions nous autant marché de nuit ? J'en doute. D'ailleurs on a remarqué que le Samedi soir est très animé au Nord du Pont du Rialto avec une place cernée de bars et de clients avec une ambiance très chaleureuse. Je ne m'attendais pas à ça à Venise.

La carte de transport pour 3 jours en illimité à Venise coute 40e, une somme qui sera vite rentabilisée tant le moyen de transport public dans la ville est agréable. Les vaporetti sont effectivement un moyen sympa de découvrir Venise depuis l'eau sans avoir à payer le prix fort pour une gondole.

Les transports depuis Mestre ou les parkings pour les voitures débouchent sur la Piazza di Roma, au Nord de la ville, à partir de là on peut soit prendre le vaporetto, soit longer le grand canal, soit se perdre dans le dédale de ruelles. Ce que nous ferons pour découvrir tranquillement Venise.

 venise

Nous découvrons de jolies ruelles bordées de canaux où sont amarrés des bateaux.

 venise

  venise

Quelques placettes où règne une atmosphère calme. En fait, en partant à pieds depuis la Piazza di Roma on a vraiment croisé peu de monde sur cette partie de Venise, on a l'impression d'être dans un village endormi plutôt que dans une des villes les plus visitées du monde.

 venise

 venise

Certaines maisons sont même dôtées d'un jardin attenant.

 venise

Un canal bordées de belles demeures et un campanile au fond, dans le quartier du Dorsoduro.

 venise

Un marché flottant

 venise

Des canaux très très étroits. Du fait de la marée haute, les portes d'entrée des maisons sont les pieds dans l'eau.

 venise

Nous arrivons finalement sur un pont qui enjambe le grand canal, quelle vue majestueuse, quelle splendeur de chaque côté avec tous ces palais à l'architecture raffinée.

  venise

Au bour du Grand Canal trône le dome de la Basilica di Santa Maria della Salute.

 venise

Au Nord d'autres superbes palais et une gondole qui traverse.

 venise

Une autre petite place avec un campanile qui penche.

 venise

Les gondoles promènent les touristes dans de magnifiques petits canaux, les façades sont splendides.

 venise

Puis nous arrivons au niveau de la Piazza San Marco, coeur politique de la République de Venise, avec le Palais des Doges, la Basilique San Marco et l'imposant campanile. L'arrivée sur la place nous fait comme un choc, même si on l'avait vu des milieurs de fois dans des films, sur des photos, ses dimensions, ce grand espace ouvert, les innombrabres colonnades, les domes...

 venise

Au niveau de l'affluence touristique, encore une fois on se sent privilégié, car on ne peut pas dire qu'il y ait tant de monde aujourd'hui.

 venise

 venise

 venise

La marée est descendante et la place est quasiment à sec, mais des flaques d'eau persisitent ici ou là.

 venise

La façade de la Basilique est très riche.

 venise

 venise

Le bout de la place donne sur la lagune avec le deux colonnes de Venise.

 venise

Les gondoles sont parquées avec la magnifique église San Giorgio Maggiore, édifiée sur l'île éponyme.

 venise

En continuant la promenade on passe devant le pont des soupirs qui relie le Palais des Doges aux prisons.

 venise

On découvre maintenant les ruelles moins touristiques de San Marco, toujours aussi paisible.

 venise

 venise

 venise

 venise

 venise

 venise

 venise

En fin de journée on retourne vers San Marco pour visiter les monuments principaux de la place. On retrouve le pont des soupirs, mais par l'arrière cette fois.

 venise

On monte d'abord tout en haut du campanile, on en profite car il n'y a personne dans la file et on monte immédiatement. La vue est spectaculaire sur la place et tout Venise.

 venise

L'île de San Giorgio Maggiore.

 venise

Le Sud de la lagune avec une couleur d'orage menaçant.

 venise

 venise

 venise

 venise

Le quartier de San Marco avec les domes de la basilique au premier plan.

 venise

 venise

 venise

Depuis le campanile on voit bien tout le dédale de ruelles.

 venise

Tout le Nord de Venise

 venise

 venise

La pointe de la douane.

 venise

Nous poursuivons la visite de San Marco par la basilique San Marco. On ne peut entrer dans la basilique avec un sac à dos, il faut le déposer à une consigne à proximité. Puis on entre dans la basilique, on est ébloui par les mosaiques dorées des plafonds, seuls celles de l'entrée sont éclairées malheureusement.

 venise

 venise

 venise

Depuis le haut de la façade de la basilique on peut sortir et contempler la vue sur San Marco.

 venise

Mais aussi sur le camanile et les célèbres chevaux de guerre dérobés à Byzance (réplique).

 venise

L'horloge astronomique.

 venise

Le Palais des Doges et la lagune.

 venise

 venise

Les véritables chevaux de guerre dont la réplique se trouve à l'extérieur de la basilique.

 venise

 venise

Pour finir la journée, nous nous arretons prendre un apéro face au pont du Rialto, en partie en cours de restauration, dommage.

 venise