Bienvenue sur notre blog

Famille expatriée en Chine pendant plus de 3 ans, nous vous faisons partager notre nouvelle vie en Chine à Shanghai. Le quotidien dans cette mégapole, nos astuces pour mieux y vivre, et le guide de survie avec un nourrisson. Passionnés de voyage, découvrez aussi la Chine avec nous, des destinations touristiques aux endroits moins connus nous avons la chance de beaucoup bouger. En habitant en Chine, nous pouvons facilement accéder aux plus beaux endroits d'Asie comme la Thailande, les Philippines ou le Cambodge.

Depuis mi-2014, nous sommes de retour en France, nous gardons un pied en Chine professionnellement et c'est avec plaisir que nous y retournons souvent.

Le nouveau TGV chinois

Post 25 February 2011 By In Vie à Shanghai

Rate this item
(0 votes)

La semaine dernière, j'ai essayé le nouveau TGV de fabrication chinoise qui déssert la région de Shanghai, autour du lac Tai et du fleuve bleu. Le développement des moyens de transport est impressionnant et la densité et la fréquence du TGV peut être comparé au RER français sauf qu'ici la vitesse excède les 300km/h...

tgv 1

Depuis Shanghai, le TGV part dans deux directions, le Nord Ouest ou le Sud Ouest. L'un en direction de Nanjing (Nankin) la capitale de la province du Jiangsu et qu'il atteint en 2 heures en s'arrêtant dans les villes intermédiaires. L'autre part en direction de Hangzhou, la capitale du Zhejiang qu'il relie en moins de 50 minutes. Un troisième tronçon entre Nanjing et Hangzhou est en cours afin de terminer le triangle autour du lac Tai.

Ces trains sont de fabrication chinoise, le confort à bord (la taille des toilettes), le silence du train, le service à bord font réfléchir sur leur concurrent français le TGV d'Alstom et leur exploitation par la SNCF, de bonnes idées sont à prendre de ce côté. Les rails sont le plus souvent surélevées, il n'y a donc pas de passage à niveau et l'accès aux trains se fait par une esplanade. Avant d'accéder au train, les voyageurs sont invités à se rendre dans une salle d'attente devant leur porte d'embarquement. La vérification des tickets se fait par une borne automatique qui vérifie leur validité avant d'ouvrir les portes. A bord on est reçu dans chaque wagon par une hotesse qui nous montre la direction de notre place. Et surtout, un compteur de vitesse est là pour montrer que l'impression est réelle : on dépasse facilement les 300km/h, on fera une petite pointe à 312km/h sur les 18 minutes de trajet.

tgv 2

La gare où je m'arrete est celle de Kunshan, elle est toute neuve. Les trains qui continuent leur route sans s'arrêter à Kunshan passe à grande vitesse et le bruit est bref.

tgv 3

Pour prendre son billet, des bornes automatiques (les mêmes que celles du métro en France) délivrent les tickets pour le prochain train où les suivants. L'opération est rapide, 20 minutes après être arrivé à la gare de Kunshan le soir même, je pose le pied à Shanghai. Ca rappelle les trains de banlieue français à quelques détails près.

A la fin de l'année, il sera possible de relier Pékin depuis Shanghai en 5 heures pour un trajet de plus de 1500km.

Damien

Damien

Passionné de voyage en Asie et de culture chinoise, et vivant entre la France et la Chine, je vous fais partager mes aventures dans ce pays au travers de ce blog.

You have no rights to post comments

You are here: Home Vie à Shanghai Le nouveau TGV chinois

Derniers commentaires